Strange Cantbury


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Staff annonce avec regret la fin de Strange Cantbury.
Nous vous remercions tous de votre présence, de votre inscription.
Nous sommes a disposition pour n'importe quelle question.
Un message vous sera envoyé à chacun d'entre vous, et un topic sera ouvert, par rapport à ce sujet.
Nous sommes désolées, Invité
mais le forum est actuellement en hiatus.

Partagez | 
 

 Murder and smiles (PV Ayalia)

Aller en bas 
AuteurMessage
Satine P. Myers
    I scratch, I bite, I kill, I just play

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 23

You and your life...
Relations:
Humeur:
80/100  (80/100)
Race, et ce qui vous concerne...:

MessageSujet: Murder and smiles (PV Ayalia)   Lun 4 Jan - 4:22

Murder and smiles



Satine P. Myers & Ayalia S. Turner


    Tuer était facile.
    C'était du moins le cas pour la plupart des races. Venir à bout d'un animal - quel qu'il soit - était une fine plaisanterie pour moi. Un humain également, mais cette espèce avait la précieuse caractéristique de posséder un instinct de survie surdéveloppé. Voilà qui rajoutait un plaisir supplémentaire à leur trancher la gorge.
    Mais je devais me résoudre au fait que certaines créatures étaient plus résistantes. A débuter par les vampires. Seul le feu savait les renvoyer là où était leur véritable place, à savoir six pieds sous terre.
    Pire, les vampires savaient se défendre. Et même tuer à leur tour. Évidemment, les démons n'y échappaient pas.
    Voilà la raison pour laquelle j'étais à Van Heel. Il était près de sept heures du soir, mais j'avais su me montrer patiente. Une jeune buveuse de sang, partisante d’Ellana, avait, paraissait-il, développé un certain talent à réexpédier les démons dans leur Enfer natal. Autant en finir avant qu’elle ne devienne trop dangereuse. Cette gamine qui prenait ses cours dans l’école la plus chère de tout Cantbury avait pour coutume de rester quelques heures de plus chaque soir afin « d’approfondir ses connaissances ». Pitoyable.
    J’attendais donc là, depuis près de trois heures, à côté de la grande grille de fer noire, en prenant toutefois soin de me dissimuler suffisamment dans l’ombre des arbres, lesquels possédaient également la vertu de dégager une odeur suffisamment forte pour ne pas alerter trop rapidement la vampire.
    L’ennui se faisait peu à peu ressentir, lorsque, enfin, l’aspirateur sanguin daigna sortir. Il semblait évident que je ne pouvais pas le faire cramer sur place. J’avais donc prévu de la suivre jusqu’à être dans un endroit suffisamment isolé pour pouvoir la surprendre en toute tranquillité. Ainsi, j’attendis qu’elle prenne quelques dizaines de mètres d’avance avant de me mettre à mon tour en chemin. Nous passâmes dans le centre ville, certaines rues suspectes, et dans un des quartiers résidentiels au nom naïf. Étonnamment, elle ne s’arrêtait point. Peut-être se rendait-elle en forêt chasser ? Mais elle n’en fit rien, car, bientôt, nous fûmes près des ruines anciennes. Ce lieu me paraissait plus qu’idéal pour passer à l’attaque. Je sentis un sourire fin et moqueur se tracer sur mes lèvres. Certes un peu sadique.
    Je voulais y aller. J’allais y aller. Mais soudain, une ombre se précisa dans l’obscurité de la nuit. Ma petite vampire sembla également la voir. Étouffant un sursaut, elle se retourna. M’apercevant, elle s’enfuit à cette vitesse qui caractérisait les vampires. Il était désormais inutile de la suivre, tout comme mes deux longues heures d’attente avaient été inutiles. Le contentement que j’avais pu un instant plus tôt éprouver se consuma en une seconde, j’étais prête à me ruer sur cette ombre inconnue qui, malgré elle, m’avait fait échouer. M’élançant vers elle, je fus bien vite déçue. Un démon. M’obligeant à abandonner toute tentative sur une de mes semblables, je ralentis, m’approchais d’elle, sans pour autant perdre ma froideur habituelle.


    -Pourrais-je savoir qui a fait foirer toute une soirée d’attente que je note son nom ?

_______________________
Please come now, I think I'm falling. It seems I found the road to nowhere, and I'm trying to escape... Creed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayalia S. Turner

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 30/12/2009

You and your life...
Relations:
Humeur:
1/1  (1/1)
Race, et ce qui vous concerne...:

MessageSujet: Re: Murder and smiles (PV Ayalia)   Mer 6 Jan - 18:43

Douceur du silence. Âcre goût du sang. Caresse de la nuit sur ma peau nue. Que j'étais poétique. L'éclat des étoiles, sans doute. Il faisait froid, très froid. Lorsque je respirais, comme d'ailleurs chaque être vivant, un nuage de buée s'échappait de mes lèvres pour se perdre dans l'air ambiant. J'étais adepte des phrases courtes et concises, qui allaient droit au but, des phrases explicatives ou interrogatives. Alors quand cette fille m'a attrapé le bras et a commencé à me raconter sa vie, ça m'a rapidement agacée. Elle devait avoir quatorze ans. L'âge que je paraissais. Alors forcément, elle a cru que j'étais son amie. L'état d'esprit avait bien changé depuis cent ans, et c'était triste. Je l'ai écoutée patiemment pendant trois minutes. Oui, j'ai été très patiente. Puis, je lui ai gentiment dit que je voulais partir. Elle m'a retenue. Avant de s'écrouler, portant les deux mains à sa gorge en sang, tandis que je rangeais négligemment mon poignard. L'action avait duré deux secondes. Pas plus. Court et efficace. Par simple plaisir, j'ai regardé l'enfant se vider de son sang, ce liquide écarlate qui s'élargissait autour de son corps flasque. Et je suis partie. Comme ça. Sans accorder un regard aux trois personnes qui me fixaient, horrifiées. Je m'en fichais. Demain, je serai dans une autre ville. Et je m'amuserai d'autant plus.

La fatigue, je ne connaissais pas. Le froid, je ne connaissais pas, je ne le ressentais pas, bien que mon corps en subisse les effets: chair de poule, poils des bras dressés, lèvres bleuies, doigts rougis. Je ne claquais pas des dents cependant. Trop de maîtrise de moi-même. Trop de temps passer à m'observer, à me comprendre, me dompter et savoir chaque signe que je m'envoyais inconsciemment. Sans sommeil, des cernes s'étaient agglutinées sous mes yeux pâles et froids, tranchant sur ma peau blanche, trop blanche, qui laissait voir des veines bleutées. Je n'étais pas belle, ni même jolie, mais je m'en fichais. Comme si le physique avait de l'importance quand on était un démon.
Rien que cette pensée fit naître un sourire sur mes lèvres. Démon. Je me sentais merveilleusement bien, d'être cette créature. Comment avais-je fait, autrefois, pour être si faible? Le pouvoir, c'était ça la vie. Mes pas me menèrent aux ruines anciennes. Je n'y étais jamais allée aussi observais-je curieusement les lieux. Il faisait nuit, mais mes yeux sur-entraînés voyaient suffisamment pour que je ne trébuche pas contre un rocher ou autre. Et là, une silhouette. Vampire! Mes sens se mirent en alerte. Mais je sentis l'odeur caractéristique du souffre d'un autre démon. Je me détendis. Surement en chasse. Je ne pensai pas à me cacher. Et le vampire (la vampire) me vit et s'enfuit à une vitesse hallucinante, confondant mes yeux pourtant bons. Et le démon s'approcha de moi, l'air mécontent. Phrase creuse. Mon regard pâle se posa sur elle. Plus âgée en apparence. Sourire froid de ma part. Alors que j'aurai pu passer mon chemin avec un haussement d'épaule, je répondis narquoisement:

- Turner. T-U-R-N-E-R. Note bien. Je ne supporte pas les fautes à mon nom. Mon prénom est Ayalia.

Et je l'épelai comme j'avais épelé mon nom de famille. Je la prenais clairement pour une débile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satine P. Myers
    I scratch, I bite, I kill, I just play

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 23

You and your life...
Relations:
Humeur:
80/100  (80/100)
Race, et ce qui vous concerne...:

MessageSujet: Re: Murder and smiles (PV Ayalia)   Lun 11 Jan - 21:13

La jeune démone me dévisagea avec une insolence désinvolte. A quoi pouvais-je m'attendre d'autre de sa part, tout en sachant qu'elle ignorait qui j'étais ?

- Turner. T-U-R-N-E-R. Note bien. Je ne supporte pas les fautes à mon nom. Mon prénom est Ayalia.

Je souris. Cela confirmait tout à fait son regard orgueilleux. De petite taille, elle était d'une pâleur lumineuse, lunaire. Ses cheveux étaient semblables à sa peau, clairs, et quelque peu laissés à l'abandon. Je ne discernais guère la couleur de ses prunelles dans l'ombre de la nuit, mais je les devinais bleus. Sa silhouette se voulait svelte et élégante, mais la dureté sévère de ses traits venait gâcher toute sa beauté.

-Sois sans crainte, il n'y aura pas de faute, fis-je avec ironie. J'ai d'ailleurs du mal à voir comment on pourrait faire une faute à ton nom. Il est assez commun.

J'étais parfaitement consciente que ces dernières paroles étaient risquées. La plupart des démons n'aimaient pas s'entendre dire qu'ils se fondaient dans la masse. La différence, souvent marquée par une cruauté toujours plus vive, était leur trait ultime, celui qui les faisait croire qu'ils étaient toujours plus puissants.

-Il est étonnant que je ne t'ai encore jamais vue. Es-tu de Cantbury ?

Je connaissais la plupart de mes semblables qui avaient foulé les rues de la ville. Beaucoup venaient me voir de leur plein gré, désireux de m'être connu. Quelques uns se débrouillaient pour m'être présenté grâce à une relation. D'autres tombaient sur moi par hasard, mais parvenaient souvent à me reconnaitre au bout de quelques secondes. Elle ne semblait même pas s'intéresser à moi. Elle savait que j'étais un démon, cela lui suffisait. Le pire était que je ne trouvais même pas cette attitude étrange.

_______________________
Please come now, I think I'm falling. It seems I found the road to nowhere, and I'm trying to escape... Creed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayalia S. Turner

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 30/12/2009

You and your life...
Relations:
Humeur:
1/1  (1/1)
Race, et ce qui vous concerne...:

MessageSujet: Re: Murder and smiles (PV Ayalia)   Mar 12 Jan - 21:04

Mon nom était commun. J'eus un sourire énigmatique. Oui, en effet, j'étais d'accord. Mais ce qui m'importait n'était pas mon nom de famille, certes courant, mais son prénom, qui lui était unique. Invention de ses parents shtarbés. Mais au moins c'était joli, et elle était le seul à le porter. Inutile de se vexer pour cette réplique basse et inutile de la part de ce démon sans saveur. J'étais bien petite et à l'air faible face à cette femme. Mais je n'en avais cure. Ce qui me sortait de toutes situations n'étaient ni ma taille ni mon apparence physique, mais ma froide détermination, ma glaciale analyse et mon cerveau sans comparaison. D'ailleurs, j'avais déjà plusieurs trains d'avance sur elle. Aussi mis-je du temps à répondre à sa question, car je devais revenir en arrière. Mon esprit sans pareil était trop avancé sur le chemin de la connaissance et de l'intelligence pour s'abaisser à parler à de tels individus, mais elle m'adressait la parole et la moindre politesse était de daigner répondre.

- Je suis d'ici, de là, de partout et de nulle part. Je viens, je pars, et personne ne peut savoir réellement ou je suis.

Mes phrases sybillines résonnaient de manière caverneuse dans le silence glacé d'hiver. Etrange que cette démone pense connaître tout le monde dans cette ville. Se croyait-elle supérieure à ce point, elle, cet être stupide et sans matière grise? Mon ton, pour la première fois, exprima un sentiment: le mépris.

- Tu te penses tant au dessus des autres que tu crois connaître chaque être vivant de cette ville? Mais qui es-tu donc?

Je pris une légère inspiration pour que ma voix redevienne sans timbre. Mon visage, lui, n'avait pas dévoilé une seule de mes pensées. Force de l'habitude. Mon corps était détendu, comme si je ne courrais aucun danger. Mais à provoquer un démon, on s'en sortait rarement indemne... sauf si on était un autre démon. Une lueur sadique passa dans mes prunelles. Vite réprimée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satine P. Myers
    I scratch, I bite, I kill, I just play

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 23

You and your life...
Relations:
Humeur:
80/100  (80/100)
Race, et ce qui vous concerne...:

MessageSujet: Re: Murder and smiles (PV Ayalia)   Ven 15 Jan - 22:15

Son regard de défi, ses dents en permanence serrées sous l'éternelle colère, ses muscles tendus, prêts à sauter sur la première chose qui aurait le malheur de faire son apparition aux anciennes ruines, tout cela avait le don incroyable de me mettre dans un état semblable au sien.
Mais mademoiselle retenait sa rage, c'est tout ce qui comptait. Du moins, pour l'instant. Je devais avouer : j'étais légèrement déçue. La jolie Turner n'avait même pas pris la pauvre peine de réagir à ma remarque.


- Je suis d'ici, de là, de partout et de nulle part. Je viens, je pars, et personne ne peut savoir réellement ou je suis.

Lassée de rester aussi fixe qu'un poteau en train de s'écailler, je me mis à marcher, prenant soin d'éviter les pierres. Elles étaient devenues si mousseuses qu'elles ne se distinguaient même plus dans l'ombre de la nuit noire. Les étoiles étaient recouvertes par de lourds nuages, mais la température restait acceptable. J'ignorais si elle voulait se montrer ironique. Cela m'aurait grandement étonnée. Cependant, il était bien connu que Mademoiselle Satine aimait l'ironie, et savait plus que personne en faire bon usage.

-J'aime ta réponse. Certes très théâtrale, et qui manque cruellement de naturel, mais Dieu sait combien j'aime cela. Je me demande combien de fois tu l'as répétée...

J'esquivai de peu une fougère qui avait poussé là, avant de me retourner vers elle. J'affichai un franche sourire. Je ne craignais guère sa réaction, ni son jugement d'ailleurs. J'attendis. Elle se décida enfin à reprendre :

- Tu te penses tant au dessus des autres que tu crois connaître chaque être vivant de cette ville ? Mais qui es-tu donc ?

-C'est vrai.

Je n'eus même pas besoin de réfléchir avant de répondre. Turner était manifestement un être des bas quartiers de l'Enfer, je n'avais rien à lui cacher. Je n'avais jamais rien fait qu'elle n'aurait pu elle-même faire.

-Et sache que, oui, je me crois supérieure. Je crois connaître chaque molécule, chaque être, chaque poussières de cette misérable ville. Mais il est probable que, toi, tu n'ais pas entendu parler de moi. Mon nom est Satine. Ce mot est soufflé de plus en plus dans les rues, j'ai l'impression.

J'avais perdu mon sourire, maintenant. Il n'y avait plus rien d'ironique, plus rien d'amusant, plus rien qui méritait ce sourire.

_______________________
Please come now, I think I'm falling. It seems I found the road to nowhere, and I'm trying to escape... Creed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Murder and smiles (PV Ayalia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Murder and smiles (PV Ayalia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Murder Party "Apothéose"
» Murder Party Harry Potter
» [Murder] Dieu est mort ! - Chez Octavio - 19h-epsilon
» DYP organise sa murder party!
» La Pension Saint Sauveur (Murder Party Provins)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Strange Cantbury :: •Hors de Cantbury :: •Anciennes ruines-
Sauter vers: